Critique « Game Night »

le

Pour pimenter leur vie de couple, Max et Annie animent un jeu une nuit par semaine. Cette fois ils comptent sur Brooks, le frère charismatique de Max, pour organiser une super soirée à thème autour du polar, avec vrais faux malfrats et agents fédéraux ! Brooks a même prévu de se faire enlever…. sauf qu’il reste introuvable. En tentant de résoudre l’énigme, nos joueurs invétérés commencent à comprendre qu’ils se sont peut-être trompés sur toute la ligne. De fausse piste en rebondissement, ils n’ont plus aucun point de repère et ne savent plus s’il s’agit encore d’un jeu… ou pas. Cette nuit risque bien d’être la plus délirante – et la plus dangereuse – de toute leur carrière de joueurs…

Game Night reprend le cocktail si drôle sur le papier de Comment tuer son boss ?, à savoir un groupe de personnages a priori ordinaires, embarqués un peu malgré eux dans une aventure rocambolesque, teintée d’humour noir, où la violence devient une manière ludique de s’émanciper et réaliser quelques vieux fantasmes tordus. Point fort du film, Jesse Plemons, impayable en voisin parfaitement lugubre et bizarroïd.  Game Night se présente comme une comédie décalée, qui prend un malin plaisir à jouer la carte de l’absurde et du grotesque, quitte à tirer sur la corde plus longtemps que la plupart des autres comédies vendues de la même manière. Une séquence à base de sang et de chien, une autre où le couple est à deux doigts de vomir dans la rue, ou un simple mouvement du voisin dingo dans le cadre de sa porte, et le film prend une couleur bien plus réjouissante que prévu.

Et puis, visuellement, la comédie épate, aussi ! C’est rare pour un long-métrage de ce type. Entre les différentes scènes, les réalisateurs nous proposent un univers graphique qui ressemble à une vraie planche de jeu. Les maisons, qui nous apparaissent de loin comme des modèles réduits, deviennent de plus en plus réelles lorsque la caméra se rapproche. Bref, c’est soigné et prenant à la fois.

Au final, le tout joue avec les faux-semblants. Et là, le film parvient à nous confondre à quelques reprises, cet aspect intrigant de la comédie d’action parvenant à nous tenir en haleine jusqu’à la toute fin. Comme dans une bonne partie à l’issue incertaine.

Il ne nous reste donc plus qu’à vous dire… BON VISIONNAGE !!!

Bande annonce « Game Night »

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s