Critique « Taxi 5 »

«Alerte générale!» La célèbre Peugeot 407 blanche est de retour sur le Vieux-Port. Après les Allemands, les Yakuzas, les Chinois déguisés en Pères Noël ou les Belges, gare en 2018 au «gang des Italiens» qui terrorise les bijouteries de Marseille. Véhiculés par de puissantes Ferrari, les «Ritals» s’apprêtent à voler un gros diamant destiné au Mucem. En face, une équipe inédite composée du pire chauffeur VTC de Marseille (Malik Bentalha) et d’un superflic parisien connu pour ses talents de pilote (Franck Gastambide, devant et derrière la caméra) muté dans le Sud contre son gré. Voila l’histoire de ce nouveau Taxi, 5 ans après la sortie du dernier volet.

Franck Gastambide et Malik Bentalha remplacent dans ce nouvel opus Samy Naceri et Frédéric Diefenthal. Le rendu favorise l’humour avec des gags à répétition et la bande du film de 2016 « Pattaya » au détriment de l’action moins spectaculaire que par le passé. Son approche plus jeune et trash donne parfois l’impression de reprendre le rythme des vidéos qui cartonnent sur les plateformes comme Youtube. Bernard Farcy alias le commissaire Gilbert réveillera quant à lui sans doute la nostalgie des fans du Taxi originel.

Les rires sont rares dans cet épisode qui a voulu donner un tournant complètement gaguesque à la saga. Des méchants italiens carton-pâte, une caricature de Bernard Farcy jouée par lui-même, des flics ridicules pas assez visibles pour avoir de la profondeur, voilà les ingrédients du jeune réalisateur obsédé par les obèses et les nains. On a beau reconnaître sa bonne volonté à offrir du spectacle tout en foutant en l’air la bien-pensance, ça reste idiot, ça braille pour un rien, c’est maladroitement trash… Bref, c’est du mauvais burlesque.

Et ne parlons pas du Taxi en lui même, qui est censé être le centre de l’histoire et qui n’apparait pas plus de 10 minutes à l’écran. En bref, même si on ne s’attendait pas à un chef-d’œuvre, se fendre la poire devant un bon divertissement était la moindre des choses. Ce n’est malheureusement pas le cas. Taxi 5 est une ode à la pantouflerie permanente, la preuve que l’humour de Franck Gastambide, pourtant convaincant dans Les Kaïra et Pattaya, ne peut être recyclé ad vitam aeternam.

Il ne nous reste donc plus qu’à vous dire … BON VISIONNAGE !!!

Bande annonce « Taxi 5 »

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s