Interview Yannick Renier

A l’occasion de la sortie de « Carnivores » ( vous pouvez retrouver la critique ici ), dans les salles depuis le 11/04, retour sur notre rencontre avec Yannick Renier, coréalisateur de ce film, lors de la dernière édition du Tournai Ramdam Festival.

Pourquoi avoir accepté de venir présenter votre film ici, en avant-première mondiale ?

Je trouve que le thème du festival, la thématique, les choix de films, le côté en même temps fiction et documentaire et rétrospective, que tout ça collait à l’univers du film. Du fait que nous on flirte avec le film de genre. On cherchait dans la réalisation et dans l’écriture à être un endroit indéfini, que ce soit dans l’histoire, dans le scénario ou la façon de filmer. C’est-à-dire un peu difficile à mettre dans des cadres, c’est un thriller un peu psychologique mais en même temps un film de genre. Depuis le début du projet, on avait cette envie de faire quelque chose d’un peu moins caractérisé.

Pourquoi avoir choisi ce titre ?

Au départ, c’est toujours compliqué de trouver un titre. Il faut que ça attire les gens, que ça rendes quelque chose mais pas trop. Le titre qu’on avait trouvé au départ c’était « Les carnivores et les édentés », et c’était l’idée en fait que l’une « bouffe » l’autre mais tout au long du film on ne sait pas vraiment laquelle mange l’autre. Dans une relation pervertie, complexe entre ses deux sœurs, cette rivalité et compétition, celle qui est la plus carnivore, carnassière, n’est pas forcément celle qu’on croit. Chez les carnivores, il y a cette notion de territoire, de défense de territoire, le titre évoque à un moment donné quelque chose de sous-jacent et de violent. Ça collait bien au film.

Comment s’est passée le casting ? Comment avez-vous trouvé les deux actrices principales ?

Elles sont formidables ( Ndlr : Leïla Bekhti et Zita Hanrot). Notre producteur, au moment de préparer le film nous avait donné d’autres idées. On avait quelques idées mais pas encore de certitudes et puis c’est la rencontre avec ces deux femmes-là qui  nous ont convaincus. Et puis surtout, le casting se crée aussi quand il y a une alchimie entre les actrices principales. Leïla et Zita se sont rencontrées et on a tout de suite senti cette belle alchimie et une aisance de jeu. Dans la vie, elles ont toutes les deux des caractéristiques un peu différentes de leur personnage, elles ont donc travaillé des parties qu’elles ont moins montrées dans d’autres films. Le fait qu’elle s’apprécie mutuellement a donné beaucoup de confiance, car je pense que quand on doit jouer des choses violentes entre deux acteurs, c’est plus simple quand les gens s’aiment, se font confiance et se comprennent.

Comment s’est construit l’histoire de ce film ?

La genèse du projet, la première étincelle est née il y a une dizaine d’années. Mais après le projet a muri tout doucement, d’abord l’envie de collaborer, de travailler à deux. Petit à petit, un scénario s’est développé. Le scénario, il a mis du temps parce qu’on est tout les deux acteurs, on travaille au théâtre, au cinéma, donc il a fallu le temps que ça murisse. Puisque d’une certaine manière ça parle de nous, on est frères, on travaille tout les deux dans le cinéma mais un moins connu. On avait envie de trouver le prisme par lequel on allait transformer cette histoire, cette anecdote, dans quelque chose de plus universel, de général dans lequel on touche au mythe, à la tragédie ou tout le monde peut se reconnaitre. Tout ça a mis beaucoup de temps mais c’était nécessaire.

Comment s’est déroulé le travail en duo ?

Ça s’est passé de façon limpide, évidente, très naturelle, avec des énergies complémentaires et beaucoup de plaisir. On se fait rire tout les deux. C’est encore plus gai. Mais on s’est pas marré tout les jours, car c’est comme un accouchement long et éprouvant mais le faire à deux c’était un cadeau.

Peut-être de nouveaux projets à deux, ou séparément ?

Pour la réalisation, oui, j’espère que ce sera ensemble mais maintenant rien de précis encore.

 

Publicités

Un commentaire Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s