Critique  » Detroit « 

le

Kathryn Bigelow, grande cinéaste du moment, elle est connue pour ses films qui couplent le documentaire et la fiction en s’accaparant un sujet d’actualité explosif (Zero Dark Thirty avec la traque de Ben Laden) et qui dépeignent des situations stressantes. Sa nouvelle oeuvre, Detroit, parle des émeutes raciales de la ville du même nom qui ont eu lieu en 1967 mais qui parle foncièrement de notre époque, marque l’aboutissement de ce style.

Avec plus de 2h d’apnée, le film s’attarde sur un tragique événement dans un hôtel. L’ambiance est suffocante et pousse l’être humain dans ses derniers retranchements. Le spectateur reste pétrifié, tandis que le racisme viscéral de trois policiers va bouleverser des vies. Ce long-métrage fait office de clé de voûte à une narration admirablement construite et pertinente.

Des nuances de gris dans un monde noir et blanc, c’est la touche de Bigelow qui apporte de la subtilité aux personnages, qu’ils soient « mauvais » ou « bons ». C’est par cet aspect nuancé qu’elle trouve la crédibilité et la force nécessaire pour réaliser un tel documentaire poignant. Detroit est un exemple de cinéma militant qui ne se laisse pas dévorer par son propos, ce qui est d’ailleurs loin d’être la norme. Par contre, les Oscars risquent de rapidement devenir la norme pour la cinéaste, grandissante dans le monde hollywoodiens.

Il ne nous reste donc plus qu’à vous dire … BON VISIONNAGE !!!

Bande annonce  » Detroit « 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s