Critique « Le Roi Arthur : La légende d’Excalibur »

Guy Ritchie redynamise la légende arthurienne en signant un grand film d’action et d’aventure au souffle épique. Dans cette relecture iconoclaste du mythe d’Excalibur, on s’attache au personnage d’Arthur (Charlie Hunnam) jusqu’à son accession au trône.
king 2
Quand le père du jeune Arthur est assassiné, Vortigern (Jude Law), l’oncle du garçon, s’empare de la couronne. Ignorant tout de ses origines, Arthur grandit dans les quartiers mal famés. Mais le jour où il parvient à arracher l’épée à la pierre, il doit accepter son destin. Désormais, il n’a plus le choix…
Le film démarre sur les chapeaux de roue avec une séquence d’intro stupéfiante bourrée d’effets spéciaux. Et le ton est donné. Le Roi Arthur sera une accumulation d’effets spéciaux lorgnants largement du côté du Seigneur des anneaux, cela ne fait aucun doute. Les musiques nous font également transporter jusque dans le film. Moments épiques agrémentés de musiques rythmées ? Le spectateur ne restera pas sans frémir ! Si ce n’était que cela, on pourrait dire qu’il s’agit d’un moindre mal et que il est plus que probable que le spectateur adhère à ce qui a fait aussi le succès de la trilogie de Peter Jackson. Mais voilà ce cinéma efficace avant tout, très bien mise en scène, porte l’empreinte de son réalisateur, Guy Ritchie.
king 3
Car Guy Ritchie, c’est le réalisateur britannique de Snatch mais aussi et surtout Sherlock Holmes avec Robert Downey Junior et Jude Law, c’est un réalisateur très ancré dans le présent au niveau de ses dialogues, à l’humour souvent british. On y retoruve d’ailleurs sa touche personnelle présente dans ses films avec les effets de ralentis ou de retours en arrières très réussis. Ce ne sont usuellement pas des défauts exceptés lorsque l’on traite d’un sujet comme la légende d’Arthur, car le mélange de mysticisme et d’un côté trop terre à terre ne colle pas vraiment au sujet, mais dont le réalisateur compte bien le « peaufiner » suivant le succès de ce premier film d’une longue série: pas moins de six ! On y retrouve également un Charlie Hunnam en Arthur un peu convainquant qui se retrouve entouré par nul autre que le talentueux Jude Law qui campe son rôle à merveille, ou encore Djimon Hounsou et Eric Bana.
king 4
Mais le film a aussi le défaut de faire d’Arthur une sorte de super-héros aux pouvoirs donnés par Excalibur. Si il n’est certes pas interdit de moderniser la légende, on peut, au vu du film, se demander si ce choix de modernisation a été le bon. Laissons à monsieur Ritchie le bénéfice du doute sur l’histoire dans laquelle il nous mènera (si suite s’en suit, bien évidemment).
KORT_DAY_6_0246.dng
En bref, le film nous décrit l’avènement du « Roi Arthur » que nous connaissons tous d’après les légendes celtiques. Remasterisé à la sauce de Guy Ritchie, il s’agit d’un bon film d’action, un peu tiré en longueur mais dont les dernières minutes du film seront suivies d’un léger sourire du spectateur lambda ayant passé un bon moment.
Il ne nous reste donc plus qu’à vous dire …BON VISIONNAGE !!!

Bande annonce « Le Roi Arthur : La légende d’Excalibur »

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s